R

Review du manga Astra Lost in Space Vol III

manga astra lost in the space

Aujourd’hui dans culture japonaise, nous vous proposons une critique du manga Astra Lost in Space, volume 3. Et autant vous le dire tout de suite : les personnages ont énormément évolué dans ce volet d’Astra, pour le plus grand bonheur de l’hisoire.

Dans ce tome, nous retournons enfin sur la planète d’origine et nous voyons comment la population tente de survivre. Pour vous rafraichir la mémoire, tous les enfants sont partis. En lisant les volumes 1 et 2, je me demandais souvent quand l’histoire reviendrait sur terre.

Petit tips au passage : vous trouverez surement les volumes de la saga Astra Lost in Space d’occasion sur le site manga-occasion. Si on peut éviter de passer par des mastodontes comme amazon ou même la fnac, c’est pas du luxe.

Un retour sur terre… prévisible ?

L’équipage d’Astra atterri finalement sur leur troisième planète… qui est un pu-tain de paradis. Il est question de rester sur la planète plage, mais bien sûr, ce ne serait pas une grande histoire… ou si ! Avec une histoire comme Astra, le rythme se fonde sur le passif des personnages. Il reste trois “héros” secondaires à aborder, et c’est exactement ce à quoi s’attache Astra Lost in Space Vol 3, comme je l’espérait. Et autant dire que je ne suis pas déçu.

Sur l’île paradisiaque, les lecteurs découvrent comment la vie d’Ulgar et celle de Luca sont entremêlées. La connexion fait réfléchir le groupe sur la façon dont ils sont tous liés les uns aux autres. Plus l’histoire du manga avance, plus les personnages gagnent en consistance. Par exemple, nous apprenons bien assez vite que Ulgar était lié à la famille de Luca. On s’arrête ici pour les détails car nous ne voudrions pas vous spoiler.

Quitter le paradis

Dans le manga, l’équipage est obligé de quitter le paradis parce qu’il s’avère que la planète se dégrade. En route donc vers la quatrième planète sur laquelle ils essaient de découvrir leur lien avec Luca quand on leur révèle que Charce leur a caché des informations. Ce dernier leur révèle qu’il était lui aussi un étudiant transféré et nous apprenons tout sur son histoire (moment émotion). Il y a aussi la possibilité d’un lien entre lui et Aries dont elle n’est pas consciente. La romance entre le Bélier et Kanata commence avec un grand coup de pouce de Quitterie, ce qui donne des scènes très amusantes qui m’a beaucoup fait rire.

Un voyage dans le temps à venir ?

Le mystère de cette histoire n’est que la moitié de la raison de la lire. Il y a beaucoup de genres à l’œuvre ici avec l’aventure spatiale, les éléments scientifiques de chaque planète et il y a deux mystères maintenant, qui les veut morts et comment va la taupe ? Ce qui est encore plus fou, c’est la fin de ce volume parce que dans un manga typique, tout le monde crierait “Yay” et l’histoire passerait à autre chose, mais pas notre bande. Ils sont effrayés et confus parce que quelque chose d’impossible leur arrive, ce qui, bingo, signifie qu’un troisième mystère se déroule. Je parie sur un voyage dans le temps, mais on verra bien.

L’écriture est toujours aussi qualitative. Le développement des personnages est méthodique et rythme parfaitement l’histoire. Ce sont sur ces-derniers que nous nous concentrons tout au long du manga. Ils se sont adaptés à la planète (un délice visuel) sur laquelle ils se trouvent. Leurs talents sont montrés, leurs faiblesses exposées et leur histoire révélée à l’endroit parfait.

Il y a fort à parier que Zack et Kanata soient le centre d’intérêt du prochain volume. Je ne serai pas trop surpris que de nouveaux personnages fassent leur apparition pour encore plus rythmer l’histoire.

Ce manga, c’est de l’art

L’œuvre graphique est magnifique. Bien sûr, c’est le 3ème volume et nous commençons à nous habituer au coup de crayon de l’auteur. La passion et le cœur des personnages transparaissent dans l’art visuel. Ulgar traverse une gamme d’émotions, du bonheur à la rage, en passant par la défaite totale. C’est un nouveau personnage à la fin de l’histoire, et il sera intéressant de voir ce qu’il adviendra de lui ensuite. L’art le rafraîchit certainement, ce qui est une bonne chose. L’action reste facile à suivre, tandis que les planètes extraterrestres sont imaginatives et uniques. Voir les différentes planètes est devenu l’un de mes aspects préférés de cette série.

Astra : Lost in Space est une histoire qui traverse les genres. Il s’y passe tellement de choses que je n’oserais pas dire que c’est juste “un mystère de meurtre de science-fiction”, parce que ce n’est pas le cas. Il y a quelque chose pour chacun avec cette histoire, mais les trois différents mystères qui se déroulent continuent à faire avancer le récit de manière passionnante, tout en étant complétés par l’aventure de science-fiction qui se déroule simultanément. Je suis déjà impatient d’en savoir plus et de découvrir les autres volumes. Vous êtes prévenu, je reviendrai avec une autre review !

CategoriesNon classé